World online
Twitter : passage de 140 à 280 caractères.
Le réseau social, un des plus utilisés dans le monde, teste l'allongement de la taille des tweets, de 140 à 280 caractères. En difficulté financière, Twitter tente de se relancer en doublant la taille limite de ses messages.

Plus de dix ans après sa naissance, l'oiseau bleu innove en doublant la longueur de ses messages. Actuellement limités à 140 caractères, ceux-ci pourraient passer à 280. La nouvelle fonctionnalité n'est pour l'instant réservée qu'à quelques utilisateurs, avant une possible généralisation.

En plus, le réseau social ne compte plus les photos, vidéos, GIF, sondages ainsi que les citations dans ces 140 caractères. Auparavant un lien ou une photo comptait pour environ 20 caractères chacun, et ce quelle que soit la longueur du lien ou la taille de l'image. En mars dernier, Twitter annonçait : "Lorsque vous répondez à une personne ou à un groupe, leurs noms d'utilisateurs commençant par le caractères @ ne seront plus décomptés de la limite de 140 caractères". Une bonne nouvelle car le ou les noms dans les réponses pouvaient rapidement entamer son crédit de caractères...

Pourquoi passer à 280 caractères ?

Avec ce changement, Twitter tente également de se renouveler. La firme à l'oiseau bleu a perdu 116 millions de dollars au deuxième trimestre 2017 et le nombre d'utilisateurs actifs stagne autour de 330 millions (deux milliards pour Facebook). Dès l'annonce, les marchés ont réagi : mercredi 27 septembre à 0h30, le titre avait progressé de 1,27%, atteignant 16,80 dollars. Bien loin des 64 dollars atteints fin 2013, peu après son entrée en bourse. Depuis le début de l'année, l'action Twitter n'a progressé que de 1,8% alors que Facebook a vu son titre bondir de 42,7% sur la même période indique Reuters.
28 Sep 2017
Ils voguent dans tous les sens pour se maintenir tant bien que mal... Afficher la suite dans la course. Mais pas évident pour eux.
28 Sep 2017
L'ère des contenues limités est révolue. Twitter veut juste trouver ... Afficher la suite un équilibre entre maintenir sa philosophie(contenus limités) et s'adapter à la nouvelle donne(utilisateurs hyper-connectés, contenus sans limite). Sauf que dans l'un ou l'autre des cas, il a beaucoup à perdre.
Veuillez vous connecter pour commenter ce post